KTM 250SX remise à neuf (projet confinement)

KTM 250SX remise à neuf (projet confinement)

juin 22, 2021 0 Par Sébastien Boudreau

Automne 2020, nous sommes tous un peu en attente d’un retour à la normale. Faut croire que la crainte d’un confinement et de l’ennui m’a poussé dans le vice, en me tournant vers un projet auquel je m’étais promis de ne plus toucher suite à un accident survenu en 2007, le motocross.

Nos activités estivales étant restreintes, je ne pouvais m’empêcher de rêvasser en voyant les motos sauter près de chez moi en longeant l’autoroute 15 sur une piste bien connue de la région. Je me suis alors dit : “Let’s go, j’me lance!” Je me suis mis à la recherche de la perle rare. Un motocross, un vrai, un 2 temps s’il vous plaît. À mon avis, rien ne remplace le look et le son d’un 2 temps. Une usagée avec quelques babioles à refaire ici et là, question de rendre ma moto unique et de m’occuper durant l’hiver.

LA VIDÉO ICI cliquez l’image dessous!:

Étant perfectionniste de nature, je savais que c’était un petit projet qui deviendrait plus long que prévu. Et je l’ai trouvé, à 4 heures de route de chez moi, un KTM 250SX 2017. Super mécaniquement, mais ‘’rough sur le body’’ comme on dit. La moto parfaite pour moi question de lui apporter ma petite touche personelle.

Le projet peut maintenant commencer. Un peu de mécanique ici et là et beaucoup d’esthétique. Mettre en morceaux la bête, sablage au jet, peinture en poudre, changement de pièces, tout y est passé. En lisant cette phrase vous vous dites que ça dû coûter cher hein? Non puisque je suis assez débrouillard. Station de sablage maison ainsi qu’un gros four artisanal, kit de départ pour la peinture, rien de trop dispendieux pour en arriver à un résultat plus que satisfaisant.

Aujourd’hui je regarde mon bike avec fierté. Je n’ai peut-être pas le talent pour l’exploiter au maximum, mais je m’amuse autant qu’en 2007, avant qu’un malheureux incident ai mis sur ‘’hold’’ une passion, toujours présente aujourd’hui, mais qui s’était cachée derrière la peur durant trop d’années.